Le fleurissement communal

Le fleurissement à l’Abergement, une histoire de 25 ans……

 Notre commune a vu ses premiers parterres de fleurs en 1989. Les bénévoles du comité nommé "Manifestations et Environnement" sous la houlette d’Henri Guigue, conseiller municipal responsable de ce comité, Nicole Moiroux, conseillère municipale, Edith Perrusson et Irène Bonin, toutes deux bénévoles. Deux autres bénévoles agissaient dans l'ombre et apportaient conseil et aide, il s'agissait de Madame Liliane Guigue et Monsieur Paul Cinquin.

            C'est donc timidement que l'achat de 4 bacs hexagonaux (actuellement vers la cantine) et un bac rond (en face de la boulangerie) ont permis d'accueillir les premières fleurs et quelques conifères.

            Et dès l'année suivante, un massif a été créé le long de la route d'Ouroux ainsi qu'un parterre de fleurs face au porche de l'église, au pied de la croix : 585 fleurs et 7 conifères égayèrent le bourg de la commune.

             Puis au fil des années ce fut de nouveaux espaces créés tel l'aménagement au pied du marronnier, achat de bacs devant la mairie : 700 fleurs sont plantées l'été 1991.

             Le massif le long de la route d'Ouroux est ensuite aménagé avec l'apport de blocs de pierre et la plantation de conifères nains et rampants qui tiennent toute l'année. Il est également nécessaire d'envisager des travaux de restauration de la croix.

Aidés du personnel technique et de l'entrée officielle de Liliane Guigue au sein de la commission, ce sont 900 fleurs qui ravissent les yeux en 1992.

             Le travail se poursuit avec l'aménagement de la place de l'école maternelle au croisement rue de l'église/route d'Ouroux par l’apport d’érables ; le talus adossé à l'école accueille des vivaces.

             En 1994, la commune participe pour la première fois au concours "Fleurissons la Saône et Loire". Nous sommes classés en 2ème place dans le prix "Première Participation" : c'est encourageant !

             Nous arrivons en 1996 à 1 700 fleurs plantées, avec l'installation de système d'arrosage simple là où cela est possible.

Un second diplôme "Prix spécial d'encouragement avec félicitations du jury" nous est remis cette année-là.

            En 1998, le comité créé un nouveau parterre dans la pelouse contigüe à l'église (derrière la cure)... et pour la première année, nos plantations font l'objet de vandalisme : les bacs de fleurs sont saccagés.

     En 1999, des altéas sont plantés le long de la cour de l’école et de la cantine. Il n’y aura pas cette année-là de particpation au concours « villages fleuris » compte-tenu de l’orage de grêle qui s'est abattu sur l’Abergement le 18 mai.

             En 2001 nous faisons appel aux bénévoles, aux élus et aux employés communaux pour renforcer le comité : Henri Guigue (responsable de la commission), Gilles Commaret et Irène Bonin, élus ; Pascal Vincent (référent) et Arnaud Vendroux, employés communaux ; Liliane Guigue, Jeanine Présumey, Catherine Magnin, Dona Couchot, Michèle Bèche et Edith Perrusson, bénévoles.

Un tombereau nous est offert et est installé près de la salle polyvalente, un travail est réalisé avec les élèves de petite section de l'école maternelle pour fleurir le massif situé devant l’entrée de cette école.

             L’année 2002 nous voit finir 9ème ex aequo pour le concours des villages fleuris dans la catégorie des communes de 500 à 1 000 habitants et 2ème ex aequo pour l'école maternelle dans le cadre du "concours des petits jardiniers".

             En 2003 : création du massif rue du bourg sous forme d’une haie végétalisée et iris derrière le préfabriqué.

En 2004, l'équipe de bénévoles est renforcée par l'arrivée de Mmes Godard et Skrzydlewski, un nouveau massif émerge devant la cantine scolaire (il sera par la suite remplacé par une charrue fleurie).

 En 2005 la municipalité reçoit un prix d'encouragement, le classement a lieu pour 70% sur l'aspect fleurissement et 30 % sur l'aspect environnement.

Il est prévu d’installer des vasques sous l’auvent de la salle polyvalente ainsi que vers la porte d'entrée de la mairie.

2006 : acquisition de 6 jardinières (dont celles qui ornent le mur de l’église) ; 4 gros pots devant la salle polyvalente  et d’acers (type érables) pour le cimetière. Le conseil municipal sur proposition du comité fleurissement décide de ne plus concourir au « villages fleuris » compte tenu des exigences à suivre.

2008 : le comité du fleurissement se reforme suite au départ de quelques bénévoles et à l’arrivée de nouvelles personnes : Gilles Commaret (responsable de la commission), Irène Bonin, Sandrine Dumont, Lydie Borges, Christophe Charton, Maryline Skrzydlewski, Catherine Magnin, Michèle Bèche, Nadine Charton, Dona Couchot, Edith Perrusson, Jeanine Présumey, Suzanne Guillet, Viviane Gandrey, Koffi N’Guessan ; Pascal Vincent (référent) et Arnaud Vendroux.

Par ailleurs ce comité fait appel à des dons (type tombereau, charrue, char…) afin de créer de nouveaux espaces.

C’est ainsi que deux auges sont installées vers le candélabre à proximité de la mini déchetterie du bourg.

2009 est une année où le comité tentera d’élargir son périmètre de fleurissement en restaurant la croix située à Villargeault et propose d’installer des balconnières de géraniums.

Un arrosage automatique est installé dans le massif du plan d’eau.

            Le comité accueille une nouvelle bénévole : Sylvie Peulson.

2010 : un vannoir nous est offert et trouvera naturellement sa place sous le porche de la mairie et dans la foulée nous recevons également un tombereau puis l’année suivante un char et une charrue. Il ne sera pas difficile de trouver leurs emplacements futurs même si à ce jour, certains ont disparus de notre vision compte tenu de leurs états détériorés. Deux programmateurs sont achetés pour permettre un arrosage complètement automatisé et après plusieurs tentatives d’arbustes à l’entrée du cimetière il est décidé d’installer deux petits sapins. Martial Valentin fait son entrée au sein du comité.

2011 verra de nouvelles recrues suite au départ de 2009 à fin 2010 de Mmes Perrusson, Peulson, Bèche, Magnin, Godard et Skrzydlewski. La commission accueille désormais : Mmes Viviane Gandrey, Rose Meunier, Sylvette Nicolas, Viviane Souillot, Lydie Borges, Jeanine Présumey, Dona Couchot, Irène Bonin, Ms Robert Mottet, Gilles Commaret, Christophe Charton, Koffi N’ Guessan, Martial Valentin (responsable de la commission) et Pascal Vincent (référent) et Joël Dallerey, employés communaux.

            Le petit pont rue de la Veyle accueille 4 jardinières mais la difficulté de les maintenir en bon état de fleurissement amènera la commission quelques temps plus tard à ne plus fleurir cet endroit.

En 2012, Christiane Delorme rejoint les effectifs du comité.

2013 : projet de réaménager le massif vers l’école maternelle, ce projet s’opérera sur 2013 et 2014 avec l’intention de planter du millepertuis. Mme Présumey nous fait part de sa démission en fin d’année. Sylvain Peulson, employé communal participe au fleurissement en remplacement de Joël Dallerey.

2014 verra un partenariat avec les élèves de l’école maternelle et élémentaire par la plantation et l’arrosage d’un massif et d’un bac à fleur. Un muret est réalisé rue de l’église ou des bégonias ont fleuri pour la première fois. Nous notons l’arrivée de Danièle Paje au sein de la commission.

2015 départ de Mme Danièle PAJE et arrivée de Mme Eliane GUYON.

2016 départ de Mme Irène BONIN, nommée membre honoraire en remerciement de son implication et son dévouement depuis l’origine du comité.

Les entourages en pierre des trois massifs de la route d’Ouroux ont été refaits ainsi que celui du plan d’eau qui a été entièrement réaménagé par nos employés municipaux.

 


 

Il est à noter qu’au cours de ces deux décennies, la municipalité a permis tant aux élus qu’aux personnels techniques et bénévoles de participer à des formations sur le thème « fleurissement et environnement ».

La municipalité remercie avec beaucoup de vivacité tous les membres passifs et actifs de cette commission pour leur disponibilité, leur créativité, leur travail visible et moins visible, leur « savoir- planter » sans oublier le personnel technique qui est toujours présent pour aider.

Ces remerciements s’adressent aussi aux personnes de la commune qui ont et continuent de réaliser des dons au profit de cette commission.

Article mis à jour le 10/07/2016